Rendez-vous sur mon nouveau blog : http://audrey-laure.blogspot.com

See you on my new blog : http://audrey-laure.blogspot.com



Pour afficher les photographies en taille réelle, cliquez dessus.
To display the pictures at real size, click on them.






dimanche 13 juillet 2008

Le Piton des Neiges !

Le week-end dernier, je suis allée, enfin, faire le Piton des Neiges, sommet de l'île, 3070 mètres d'altitude ! Compte tenu des bus, nous n'y sommes pas montés par le côté le plus court, nous sommes passés par Salazie. Alors, pendant deux jours, ça a été de longues heures de marche ! Départ samedi matin à 6H30 de chez moi.

Nous avons pris quatre bus en tout. D'ailleurs, en arrivant à la gare routière de Saint-André, on a eu peur, car il y avait une grève ! J'ai bien cru que le Piton allait me glisser entre les doigts !
Mais, ouf, nous avons pu embarquer !

Last week-end, I finally went to the "Piton des Neiges", the top of the island, 3070 metres high. Because of the buses, we had to use the longest and most difficult path to reach it. We started from Salazie. So, during two days, we walked for hours !
Departure Saturday, 6.30 AM from my place. We used four buses to go. Arriving on Saint-André bus station, we worried : buses on strike ! I would have been so disappointed if it had been impossible to go ! Pfew, we managed to find a bus !



Puis la randonnée commence, et on monte, on monte, on monte, on monte, on monte... Il y a eu pas mal de répliques cultes tout au long de cette promenade. Par exemple :
Isabelle, montrant du doigt une montagne : "on doit aller jusque-là ?"
Moi : "Comme nous allons au sommet de l'île, tout ce qui est au-dessus de nous on le fera !"
Oups...

Then the hike starts, and we climb, and climb, and climb, and climb... At one moment, Isabelle asked, showing a mountain : "do we have to go until there".
Me : "well, we are going to the top of the island so, everything which is higher than us, we have to go !"
Ooops...









Oh non, un hérisson mort !
Oh no ! A dead hedgehog !


Quand on s'arrête, le froid commence à se faire sentir...
When we stop, we now feel the cold...



Et on monte encore... C'est interminable...
And we are still climbing... It is as if it would never end.


Au secours ! Un horrible cyclope ! (ah non, c'est juste moi qui ait cassé mes lunette).
Help ! A horrible Cyclops ! (oops no, it's just me, I broke my sunglasses).



A un moment, je les ai laissés filer pour apprécier le silence du lieu... ça m'a fait penser à une chanson, Silence must be heard (="le silence doit être entendu")

I let them go for a while in order to appreciate the silence. This makes me think about a song called Silence must be heard.



Nous arrivons enfin à la première étape, et nous repartirons au sommet le lendemain à 4h30 du matin pour atteindre le sommet avant le lever du soleil. Le gîte étant plein, nous avons décidé de planter nos tentes dans une grotte, pour se protéger un peu du froid. Nous étions bien les seuls fous à le faire, les gens nous regardaient d'un air inquiet... "Vont-ils VRAIMENT dormir dans la grotte ?"

We finally arrive to the first stage ! We'll start walking again the day after, at 4.30 AM, in order to reach the top before the Sun rises ! The shelter was full, so we decided to build our tents in a cave, in order to be a little bit protected by the cold... We were the only crazy people to do it, people looked at us in a strange way... "Will they really sleep in this cave ?"





Bienvenue chez nous ! Le confort suprême à portée de main !
Welcome in our new home ! Total comfort !


Il faisait froid, très froid. Et pendant que tout le monde était au chaud à l'intérieur, nous étions dehors, dans le noir, à manger nos salades en conserve... C'est très frustrant de voir les autres manger chaud dedans, quand on se pèle dehors ! Nous avons été mis dehors par les propriétaires du gîte lorsque le repas a commencé à être servi...
Là encore, une réplique culte :
Arnaud s'adressant à Julien : "tu ne manges pas beaucoup !"
Julien : "Je ne peux pas".
Arnaud : "Pourquoi ?"
Julien : "Je dois sortir les mains" (et le froid, ça dissuade)

It was so cold ! While everybody was inside, we were outside, in the dark and the cold, eating our canned food... It's so frustrating to see through the glass of a window people eating in a warm place, when you are freezing outside ! The owners of the house asked us to leave when they started to serve the meal...
Julien told Arnaud : "you're not eating a lot !"
Julien : "I can't."
Arnaud : "Why ?"
Julien : "because to eat, I have to put my hands out of my jacket".



Heureusement qu'un ami n'ayant pas participé à cette rando m'avait prêté sa veste !
Fortunately, a friend who wasn't here lent me his jacket !



Après le repas, on a squatté le couloir du gîte (na !). Il faisait noir, ça ne se voit pas sur la photo à cause du flash. On a l'air de rire, mais en fait, sincèrement, ce n'était pas si drôle !

After our meal, we occupied the corridor of the shelter. It was dark, you can't see it on the pic because of the flashlight of the camera. We seem to be laughing, but seriously, it was not that funny.



On a personnalisé notre grotte, on y a même mis une plaque à l'entrée ! On s'est pris un fou rire dans la grotte, je ne sais même pas pourquoi. ça devait être nerveux, on était quand même un peu dans la galère ! Et puis, le froid et le rhum arrangé, ça n'aide pas ! Une réplique culte :
Julien, après s'être cogné au plafond de la grotte : "je comprends pourquoi les hommes des cavernes vivaient penchés" !

We customized our cave ! We even added our ID at the entrance ! We started to laugh without being able to stop, I don't know why. I think it was our nerves... On top of that, the cold and rum contributed...
Julien said, after his head knocked of the ceiling of the cave : "now I understand why theprehistoric people used to live bent !"


Oui, cette vidéo n'est pas très fine je le conçois, mais je la mets pour moi, ça me rappelle des souvenirs.
Yes, this video is bad, I just publish it for my own remembrances.

En début de nuit, une personne du gîte est venue nous dire que trois lits étaient disponibles... Les trois garçons ont été galants et nous ont laissé y aller. C'était des chambres de 9 à 12 personnes. J'y suis rentrée dans le noir, et comme je suis repartie très tôt le lendemain, je n'ai jamais compris où j'ai essayé de dormir ! Je sais juste que j'avais deux autres lits au-dessous de moi, et qu'il y avait une poutre au-dessus de ma tête, car je m'y suis assommée ! ça ronflait là-dedans, mais au moins, nous étions au chaud ! Merci à ces anonymes qui ont pensé à nous et sont venus nous chercher dans la grotte ! Du coup, nous, on n'a pas payé le gîte ! Ils n'avaient qu'à ne pas nous mettre dehors, na !

At the beginning of the night, a person sleeping in the shelter came to tell us that 3 beds were free... The three boys were real gentlemen and let us go ! It was 9 to 12 persons per room. I went inside in the dark, and left early in the morning in the dark, so I will never know where I tried to sleep ! I just know that there were two other beds below mine, and that a beam was above my head, as I stunned on it ! Some people were snoring away, but at least we were in a warm place ! Thanks to those anonymous people who thought about us in the cave ! So we didn't pay for the shelter. Anyway it was not nice from the owners to ask us to get out so...



Le lendemain, je suis partie seule avec les trois garçons. Les deux autres filles sont restées dormir. ça m'a mis un sacré coup au moral, surtout que moi aussi j'étais fatiguée... Mais je voulais y aller à ce piton ! C'est la volonté qui m'a motivée ! Sortie du lit 4 heures du matin. Départ dans la nuit, je m'éclairais au téléphone. Pas facile pour voir le chemin !


The day after, I went to the Piton des Neiges with the three boys. The two other girls stayed to sleep, and this was morally difficult for me and got me down. Me too, I was tired, but I wanted so much to go to the top ! I believe that in this kind of things, will is as important as your physical abilities. It's my will which helped me not to feel too tired.
I also was very lucky. My credit card was in my camera's bag, and it fell down. I didn't notice it. Then I heard somebody scream in the dark, behind me : "is their a miss S........ here ?". I thought : "who knows my family name in this lost place ?". A guy just found my credit card ! I was lucky because : in the dark I don't know how he noticed it ; he was honest ; and he was not far from me !



Le jour commence à se lever...
The Sun is slowly coming...





Nous sommes arrivés un peu avant le lever du soleil ! ça en valait la peine! Quel paysage !

We arrived just ten minutes before the Sun ! :D It was worth to do it, no regrets ! The landscape was amazing.



Une photo "j'étais là" s'impose, franchement, le Piton des Neiges, ça se mérite !
I had to put a "I was there" picture. The Piton des Neiges is something that has to be earned !







La preuve qu'il faisait froid !
An evidence of the cold temperature !




Après quatre heures de marche, nous revoilà au gîte. Nous nous sommes fait un thé, mais de tasses il n'y avait point. Pas grave, buvons à la casserole ! Après tout, notre soirée dans la grotte nous a transformés en hommes préhistoriques ! "May I have a cup of tea please ?" dit-elle avec le petit doigt levé...

After these four hours walk, we are back to the shelter. We wanted a tea, but there were no cup. Anyway, at that point we were real prehistoric people.:D May I have a cup of tea please ?

Après une demi-heure (seulement ) de pause, nous voilà partis pour une longue descente. Je ne savais pas encore que le plus dur restait à faire. Nous devions nous dépêcher, pour ne pas rater le dernier bus à Hell-Bourg (le dimanche et les bus ne font pas bon ménage). Alors nous sommes descendus super vite. Autant la montée s'est bien passée pour moi (heureusement que je cours régulièrement, ça aide au niveau du souffle), autant j'ai souffert à la descente ! Mal partout. Le terrain était plein de racines et de pierres roulant sous les pieds, et nous n'avons presque pas fait de pauses à cause de ces ***** de bus ! En plus, mon sac était lourd !

After (only) half an hour break, we started the way back. I still didn't know it would be the most difficult for me. We had to hurry up in order not to miss the last bus in Hell-Bourg (on Sunday, buses are rare). So we were very quick, with almost no stopping. I did not suffer a lot during the way up, but the way down was very difficult for me !My body was painful, maybe because of the day before, and the land was made of slippery roots and stones which were not sticked to the floor. And we couldn't rest a bit because of those ***** buses ! And my bag was so heavy !


En bas, nous avons pu avoir notre premier bus. Puis, 2H30 d'attente pour le second. A chaque attente de bus, nous nous reposions, peu importe où !
Le lendemain, retour au boulot, pour se reposer. Hem... Ils ont dû se demander pourquoi je marchais de cette façon bizarre...

We got our bus ! Then, we had to wait two hours for the second one. Anyway, each time we had to wait for a bus, we just rested, anywhere...
The day after, back to work in order to have a rest. Hem... They probably wondered why I walked in such a strange way...





Pour conclure, cette randonnée au Piton des Neiges était bien, j'ai juste souffert pendant la soirée à cause du froid, et dans la descente. Mais cela restera un bon souvenir ! Je suis contente de l'avoir fait.

To conclude, I am happy and proud to have gone to the Piton des Neiges using this way, even if the evening in the cold as well as the way back was painful. It will be anyway a nice remembrance.

16 Comments:

Anonyme said...

coucou!!!!!!
en resume, ou il y a la volonte, il y a un chemin!!!!!!! CHAPEAU!!!!! supers souvenirs!!!! bonne fin de sejour!!!! bisous!!
MM

Anonyme said...

ça c'est de la Nièce !!! Vas-y Poulette !!! j'suis super fière de voir ce que tu fais !!! d'autant que visiblement, faisait pas chaud !! il ne vous manquait que Ozabrie... pour faire les vrais S.D.F. !!!!!! BONNE CONTINUATION !!
et gros bisous TATIANI

Vincent said...

Ouah, ça c'est du long post, j'aurait pu en être l'auteur!

Cette randonnée semble avoir été géniale, tes photos sont vraiment belles, ça donne envie d'y aller (phrase bateau je sais, mais je la pense...le jour où je met les pieds sur cette île, j'aurait le même objectif que toi). En tout cas bravo car ça n'a pas eu l'air d'être facile, surtout le soir visiblement. Mais bon, quand on regarde ta vidéo dans la grotte, ça montre que les moments de galères sont souvent les plus sympas, même si sur le moment c'est pas le top :-).

En tout cas, je ne connais pas ce Julien, mais j'aimerai le rencontrer juste pour le remercier de sa réplique "je comprends pourquoi les hommes des cavernes vivaient penchés", j'ai rigolé 5 minutes tout seul lorsque j'ai lu ça...

Bref en tout cas, bravo pour cette ascension!

Vincent

Audrey-Laure said...

@MM : c'est vrai, cette citation est bien appropriée tiens!

@Annie : Oui, Ozabrie montant la garde devant la grotte, ça aurait pu être pas mal...

@Vincent : j'ai pensé à toi en rédigeant l'article. J'ai failli commenter sur ton blog en disant que je te faisait concurrence ! Comme tu dis,c'est vrai que les grosses galères font souvent les meilleurs souvenirs... Après coup !

Tu me fais rire aussi, je t'imagine en train de rigoler devant ton ordi à visualiser l'homme des cavernes ! :D

Merci pour ton passage.

Anonyme said...

Bonne continuation
GL

PYTHON said...

Peux tu ne conserver sur ton blog (piton des neiges) que les photos de paysages et les tiennes et enlever les autres (photos + vidéos) please...merci d'avance...
PS : laisse quand meme lherisson vu quil est mort...

Audrey-Laure said...

@Python :
Euh, juste, peux-tu me dire qui tu es ? Si tu étais avec moi lors de cette sortie, appelle moi sur mon portable ou envoie-moi un sms. Je masquerai ton visage sur les photos et je changerai les prénoms. Bref, pas de souci pour ta requête, seulement j'aimerais être sûr que tu es bien concerné par ces photos.

A plus.

Vincent said...

Bah me remercie pas pr mon passage, cest quoi ces manieres? Cest pas juste un passage, je viens souvent je te signal (je suis en stage, je m'occupe...:-) ). Mais je laisse jamais de comment c'est vrai...

T'as decouvert la source du commentaire inconnu ?

Audrey-Laure said...

@Vincent :
Non, je n'ai toujours pas de nouvelles... :o( ça m'embête un peu mais bon.

Alors comme ça tu joues au filou et tu lis en douce.

Même les stagiaires qui ont leur nom sur la porte lisent des blogs en douce ! Mais où va le monde ??? ;o)

Vincent said...

Et ouais...c'est toujours plaisant et reposant de lire un article a droite ou a gauche, en francais, pendant le boulot...

Ca change que de lire de la documentation en anglais ou bien de parler anglais avec des indiens incomprhensibles...

Voila, je te le dis Audrey-Laure, tu fais partis (ou plutot ton blog) des mes courts passe temps pendant mes heures de boulot...

Vincent said...

Car je precise que je lis la version francaise de ton blog...car au debut je le lisais en anglais, mais jai remarque qu'il y a des differences entre les deux versions et bien souvent la version francaise comportes des trucs en plus...donc pourquoi lire la version anglaise si on comprend le francais...

(dis moi, le mot herisson, tu connaissais vraiment la traduction anglophone ou t'as cherche dans un dico ? car c'est la premiere fois que je vois ce mot...)

Bon jarrete de commenter, je suis cense travailler (il est 12h28 ici)...je ne te felicite pas de participer a ma deconcentration pdt mes heures de travail...)

caro said...

Trop bien la rando! Ca fait trop envie! Ca me rappelle mon aventure au Kinabalu moi aussi j'avais trop trop souffert à la descente c'est vraiment ce qui m'avait semblé le plus dur! J'avais eu mal aux genoux en particulier pendant trois semaines! Bien hâte qu'on se refasse des missions dans le style ensemble! Et ça fait bien rire les photos où vous dormez partout!

Je ne commente pas à chaque fois que je passe mais je viens bien souvent aussi! J'aime bcp ton blog! Je pense rajouter bientôt un article sur le mien je suis allée sur une super île ce week-end! Tu rentres quand déjà? J'ai le souvenir que c'est à peu près en même temps que moi!

Profite bien! +++

Anonyme said...

Salut ma Biche !!!!!
Tu es trop forte d'avoir fait le piton dans ces conditions (froid, tôt le matin, etc...)
Bravo encore.

Audrey-Laure said...

@Vincent : tu n'as toujours pas réglé ton problème "de collègue indien incompréhensible" ? (ça c'est pour te montrer que je lis ton blog (et moi aussi je mets des parenthèses)).
Tu as dû avoir peur en lisant la version anglaise, car en ce moment je me laisse aller au niveau du style, et ça doit être un anglais très francisé... Et c'est vrai que la version anglaise est parfois allégée, ou du moins certaines petites subtilités disparaissent. :o( Sur le blog de Nathalie, quand elle écrivait dans les deux langues, je lisais les deux versions, on voit la fille qui passe son temps sur les blogs des autres ! :D Concernant le mot "hérisson", j'ai ouvert mon dico, oui je confesse...
Bon allez, retourne au boulot maintenant !!!

@Caro : tu avais dû faire un article sur ta rando au Kinabulu, même qu'une des filles était restée en bas aussi non ? On est rôdées pour de nouvelles missions ! ;o)

Je rentre le 22, c'est passé vite et mon temps est compté ! Toi c'est le 29 ou quelque chose dans le genre non ?

Audrey-Laure said...


@Caro encore : je suis retournée lire ton article du 4 novembre sur ton ascension, en effet, Coco roupillait quand toi tu t'étais enquillé tout un aller-retour ! Je vois ce que tu as pu ressentir maintenant...
Et j'adore ta citation : "j'ai quand même un minimum de sens qu'en montagne faut pas rigoler avec l'heure" : on est pas de la région grenobloise pour rien ! Hi hi hi ! ;o)


caro said...

Oui j'évite de faire ma stressée mais eux c'était du style on part pour un 4000 à 15h alala!
Et sinon bien dommage pour ceux qui ne font pas le sommet parce que ça sert à rien de faire toute la marche d'approche pour rater le meilleur!
Par contre toi ça avait l'air de cailler carrément plus que moi! Aussi j'ai pas dormi dans une grotte :))! Vivement de nouvelles aventures! Et oui je reviens bien le 29!